AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Sur le toit d'un immeuble [Liste]

Aller en bas 
AuteurMessage
Synélia
Squatteur Bavard
Squatteur Bavard
Synélia

Nombre de messages : 66
Age : 27
Localisation : En train de courir derrière kao avec une épée =D
Date d'inscription : 27/08/2008

Sur le toit d'un immeuble [Liste] Empty
MessageSujet: Sur le toit d'un immeuble [Liste]   Sur le toit d'un immeuble [Liste] Icon_minitimeVen 12 Sep - 0:14

Sur un toit d'immeuble


[Les derniers mots de cette nouvelle viennent de la chanson d'Ai Otsuka, "Renai Shashin"]


En cette nuit d’hiver, tout le monde se presse. Evidement, par un froid pareil, il y a peu de monde qui voudrait rester dehors à se les geler. Malgré tout, on en voit qui traînent le pas, histoire de sentir quelques flocons de neige sur le bout du nez.
Il neige.
La pensée flotte, comme un air de fête, dans toutes les pensées. Il neige. La première neige de l’année. Comme elle est belle, comme elle est fraîche…

Installé sur le haut d’un immeuble d’une quinzaine d’étages, les pieds dans le vide, un homme observe la foule qui s’agite à ses pieds sans le voir.
Il neige.
Cela fait maintenant six mois qu’elle est morte, et il neige. Précisément aujourd’hui.

Noé soupire. A vrai dire, il est fatigué. Vraiment fatigué.
Cela fait six mois que Charlotte est morte.
Charlotte. Sa petite amie. Ils étaient sensés se marier, au début de l’hiver. Ils avaient déjà tout planifié, jusqu’à la place de chaque rose, la forme de sa robe et pleins d’autres petits détails qui montraient à quel point les deux s’aimaient, pour passer autant de temps sur un sujet aussi complexe sans se disputer.
Et puis, un matin, elle était partie au travail.
Et n’était jamais revenue.
Il l’avait attendue. Comme un fou. Il tournait en rond, se rongeant les ongles jusqu’au sang. A chaque bruit, il sursautait, persuadé que c’était elle.

Et enfin, trois jours plus tard, la délivrance était venue. Un coup de téléphone.
Un air désolé à l’autre bout du fil.
Refus, chagrin, dénis, colère… Il était passé par tous les sentiments possibles et imaginables.
Puis la douleur. Innommable, insurmontable. Il ne pouvait pas vivre sans elle.

La police avait essayé. Où plutôt fait semblant. En quelques jours seulement, il avait compris d’où tout venait. Le père de Charlotte était un homme qui avait trempé, dans son passé, avec les mafieux. Charlotte lui en avait parlé. Une fois, une seule.
Il n’y avait pas vraiment prêté attention, cette fois-là.
Il leur devait de l’argent. Beaucoup d’argent. Mais était partit sans rien redonner, sans rembourser, même pas un centime, se contentant de changer totalement de vie, d’identité, de nom et de localité.
Ça n’avait suffit qu’un court moment. Ils l’avaient retrouvés, mais au lieu de le descendre lui, avaient jugé plus utile de s’occuper de leur fille.

Noé savait qu’il était presque suicidaire de faire ça. Mais il ne voulait pas laisser sa mort non vengée. Il ne pouvait tout simplement pas, c’était au dessus de ses forces de se dire qu’ils vivaient, alors qu’elle était morte.
Tout ça à cause de son père. Alors il était partit. Il avait rassemblé autant d’informations qu’il pouvait, grâce à un de ses amis policiers, et était partit.
Il en avait déjà descendu quatre, il ne lui en restait plus que la moitié donc. Mais pour l’instant il voulait juste faire une pause.


***

Leur rencontre avait été faite avec de la neige. C’était en plein hiver qu’ils s’étaient rencontrés.
Noé, à cette époque, haïssait encore la neige. Il n’aimait pas vraiment tout ce qui était froid. Il était d’un naturel emporté, impatient et enflammé, et la neige était sûrement un des trucs qu’il détestait le plus.
Cette fois-là, en plus de la neige qui leur tombait dessus, le sol était complètement givré, donc très, très glissant. Surtout pour lui.
Il ne tenait pas bien en équilibre, devait constamment se raccrocher aux poteaux.
C’est en prenant un tournant, qu’il la rencontra. Où plutôt tomba sur elle. Il venait de déraper sur le bitume gelé, et elle, qui avançait tranquillement, chantonnant une petite chanson…

La rencontre avait été brutale. Il avait fait en sorte, par pur réflexe, de ne pas lui faire trop de mal, mais s’était un peu abîmé l’arcade sourcillière droite. C’est pour ça qu’elle l’amena chez lui, et la lui répara en deux temps trois mouvements, lui offrant en même temps une bonne soupe chaude.

Ils s’étaient revus, de plus en plus. Leur histoire s’était développée comme ça.


***

Aujourd’hui, il aime la neige. Surtout parce qu’elle représente pour lui la plus belle chose de sa vie. Elle avait été comme un rayon de soleil qui avait fait l’avait fait fondre.
Mais aujourd’hui le soleil s’était couché.

Il baille. Dans son épaisse veste, il a bien chaud, et n’a manifestement plus envie de partir. Il est fatigué de devoir constamment bouger, pour les trouver, les tuer et ensuite ne pas se faire attraper.
Le jeune homme s’allonge dans le manteau de neige, qui épouse ses formes à la perfection.
En cette nuit d’hiver, porteuse de la première neige de l’année, un jeune homme s’endort doucement sur un toit d’immeuble de Tokyo, sur la douce musique d’une chanson.

« Tada, kimi wo aishiteru… »

Thème associé : 9. Il neige !
Revenir en haut Aller en bas
http://nacrymiya-sanctuary.fr.nf
 
Sur le toit d'un immeuble [Liste]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liste des faux éditeurs à risque
» Liste des Pseudos PS3 et XBox 360 des membres
» [liste] Tyranides 2000pts gauntzilla ^^
» [1000] Liste V8 pour utiliser ce soir ^^
» [2500 V8] Liste VS Elfe Noir pour demain soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vos arts personnels :: Aux arts citoyens! :: Littérature :: Vos histoires :: Histoires de Synélia-
Sauter vers: