AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 L'Enfer, c'est le monde [Liste]

Aller en bas 
AuteurMessage
Synélia
Squatteur Bavard
Squatteur Bavard
Synélia

Nombre de messages : 66
Age : 27
Localisation : En train de courir derrière kao avec une épée =D
Date d'inscription : 27/08/2008

L'Enfer, c'est le monde [Liste] Empty
MessageSujet: L'Enfer, c'est le monde [Liste]   L'Enfer, c'est le monde [Liste] Icon_minitimeDim 31 Aoû - 20:27

L'Enfer, c'est le monde


[Inspirée par une chanson de Loreena McKennitt, "The Old Ways", je dédie cette histoire à ma meilleure amie ^^]

- Dis, Amy, c’est quoi, pour toi, l’enfer ?

La jeune fille parut réfléchir intensément à la question que son ami venait de lui poser. Les deux enfants étaient assis sur le bout d’une grève, les jambes pendant dans le vide, comme à leur habitude.
Finalement, la fillette haussa les épaules.

- Je ne sais pas. Un endroit horrible, je suppose. Pourquoi ?
- Oh… Pour rien.

Elle ne su pas, ce jour là, pourquoi Jill avait eut l’air si déçu.
Elle ne le saurait que bien plus tard.


***

La chanson irlandaise sembler couler en elle comme son sang dans ses veines, ses pulsions se répercutant étrangement sur celles qui rythmaient son cœur.
La danse était vraiment sa passion.
Dans une frénésie endiablée, elle avait attrapé les mains, recouvertes de sueur, de Jill, pour l’entraîner avec elle. Il lui souriait, sa voix faisant écho a la chanson. Il chantait si bien.
Au son du violon, ils tournaient, tournaient encore, tandis qu’Amy avait plongé dans les yeux de son ami qui semblaient danser cette musique.

Tout à coup, un léger sourire sur les lèvres, il l’attira à elle, la fit tournoyer plusieurs fois, puis profita de son léger étourdissement pour l’entraîner plus au calme, loin de la fête.
Une fois dehors, ils se dirigèrent sans un mot, se comprenant parfaitement, vers le bout du quai ou ils se posaient toujours.
Le silence régna, pendant un moment, puis enfin, le jeune homme prit la parole d’une voix semblant chargée d’émotion.

- Dis Amy… tu te souviens de cette question, que je t’ai posée, il y a 10 ans ?

Elle réfléchit, mais lorsqu’il la lui reposa, elle lui répondit la même chose que la dernière fois. Secouant la tête, le jeune homme laissa un petit sourire divaguer sur son visage, puis il se releva, offrant ses bras à la mer. Enfin, il se tourna vers elle, un air légèrement triste.

Le cœur d’Amy s’arrêta. Il ne lui fallait jamais longtemps pour décrypter les silences de son ami. Celui-ci était encore plus évident avec la gestuelle qui l’avait accompagné.
Il allait partir. La laisser seule.
Un seul mot sortit de sa bouche, sonnant comme une reproche mais n’en étant pas une.

- Pourquoi ?

Il lui sourit. Ainsi posé, avec ce sourire si beau, il ressemblait à un oiseau.
Un oiseau qu’on avait retenu en cage pendant trop longtemps, et qui ouvrait maintenant ses ailes pour s’envoler, à jamais.
Libre.

- Le chemin que l’on choisit… il ne faut pas l’oublier.

Elle se mordit les lèvres, le regarda tourner les talons, sans rien dire. Puis tout à coup, elle se mit à courir, comme portée par le vent. Il se retourna, son visage marqua un instant la surprise, puis l’attrapa au vol, la serrant contre elle.
Comme un chaton apeuré, elle se blottissait dans ses bras, murmurant plusieurs fois des « pourquoi » à tout va.
Il se contenta de la serrer le plus fort possible contre lui.


***

- Capitaine ?

Amy releva la tête, observant son second. Elle lui sourit doucement. Ses yeux semblaient être de vrais point d’interrogations.
Elle hocha la tête, confirmant le cap qu’il venait sûrement demander.
Secouant la tête, il pointa le doigt vers la couchette.
La jeune fille sourit.

- Oh. Ce n’est rien, juste une petite fièvre.

Souriant à son tour, le second sortit de la cabine de son capitaine, la laissant seule. La jeune femme, elle, s’approcha d’une ouverture pour observer la mer qui s’étendait, infinie et prometteuse.
Cela faisait près de 8 années qu’il était partit en mer. Trois ans auparavant, Amy, debout sur le quai, en avait eut assez d’attendre. Elle avait réunit un équipage, puis était partie en mer, entraînant avec elle une petite fille qui avait ses yeux, et le caractère libertin de son meilleure ami. Cindy. Leur fille.

- J’ai trouvé, chuchota la capitaine à l’infinie étendue d’eau devant elle. J’ai trouvé, Jill. L’enfer, c’est le monde. Le monde, sans toi.


Thème associé : 11. Enfer
Revenir en haut Aller en bas
http://nacrymiya-sanctuary.fr.nf
 
L'Enfer, c'est le monde [Liste]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» société de consommation
» Liste empire en 1500 pts
» [Monde chevaliers] liste pour DCA 2011
» Liste des langues par nombre total de locuteurs
» [Eldar-1000] liste à 1000pts eldars, du monde et peu d'antichar...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vos arts personnels :: Aux arts citoyens! :: Littérature :: Vos histoires :: Histoires de Synélia-
Sauter vers: